10/01/2010

Ballets roses de Benoît DUTEURTRE

ROMAN PARU EN 2009
Le choix de ce roman s'est fait parce que j'avais déjà lu un roman de cet auteur qui m'avait beaucoup plu.
Je lui donnerai 4,5/5.
Quelques mots sur l'auteur : Benoît Duteurtre est un écrivain français né à Sainte Adresse le 20 mars 1962. Il est l'arrière petit-fils de René Coty, ancien Président de la République Française. Sa seconde passion est la musique, pianiste de formation, critique musical, producteur et animateur d'une émission de radio. A 15 ans, il commence à écrire, favorisé par des rencontres littéraires comme Armand Salacrou et Samuel Beckett. En 1985, première publication de "Sommeil perdu". Il a écrit une dizaine de livres dont : "Tout doit disparaître", "Gaieté parisienne", "Drôle de temps", "Les malentendus", "Le voyage en France", "Service clientèle", "La rebelle". En 2007, "La cité heureuse" et un essai "Ma belle époque". Enfin en 2008, il publie "Les pieds dans l'eau" et 2009 "Les ballets roses".
RESUME : Benoît Duteurtre nous relate dans ce livre l'affaire des "Ballets roses", scandale presqu'oublié des années 1959/1960 au cours de la IVème république. Les protagonistes : un pseudo-policier Jean Merlu qui sera condamné à 5 ans de prison ferme, de même que deux ou trois accolytes et et le Président de l'Assemblée Nationale André Le Troquer condamné à un an de prison avec sursis ainsi que l'amante de ce dernier qui a accepté de payer une amende sans faire appel. L'auteur a voulu rencontrer le dernier survivant de cette affaire Jean Merlu alors qu'il avait déjà purgé sa peine depuis des années pour étayer son enquête...
MES IMPRESSIONS : Par la lecture de ce livre dont j'apprécie l'auteur j'ai découvert un évènement même "scandaleux" qui a fait la une de cette époque-là comme aujourd'hui l'affaire d'Outreau et qui font partie de notre histoire. Cela m'a permis de façon amusante de me replonger dans les années 59/60, toute une époque dont j'ai entendu parler mais qui ne m'avait pas vraiment interpellé jusque-là. Après la lecture précédemment du livre "Les pieds dans l'eau" du même auteur qui racontait la vie de René Coty et sa famille, ce livre-là pénètre encore plus profondément dans la politique entre le Général de Gaulle, René Coty et André Le Troquer. On ressent toujours les conflits entre les hommes, les luttes d'influence et ceux qui tirent leur épingle du jeu. En l'occurence le grand gagnant a été le Général de Gaulle, René Coty restant relativement neutre et effacé, alors qu'André Le Troquer baigné dans des affaires de moeurs n'avait plus de pouvoir malgré son ambition du départ. Il s'est grillé les ailes mais la question reste en suspens : a-t-il été manipulé ? Avait-il toutes les cartes en main ? Pouvait-il véritablement inquiéter le Général de Gaulle ? Il semble que non, mais celui-ci s'est peut-être un peu inquiété à un moment donné voulant à tout prix fuir cet homme peu recommandable avec qui pourtant il a été en contact politiquement quelques années plus tôt. Benoît Duteurtre a su nous faire partager sa passion pour cette analyse durant les années 50 et nous faire part d'un pan de l'histoire de la France déjà oublié pour les nouvelles générations. A lire pour ceux qui n'ont pas peur des affaires de moeurs. Je ne me suis pas ennuyée, l'intrigue est constante.

Aucun commentaire: