04/01/2010

LIVRES PARUS EN 2003

La grand-mère aux loups d'Elisabeth BOURGOIS

ROMAN REEDITE EN 2003 (1999, 1ère parution)
Le choix de ce livre s'est fait dans le cadre de ma tournante de livres.
Je lui donnerai 3/5.
Quelques mots sur l'auteur : Elisabeth Bourgois est née en 1950 dans le sud de Lille, la troisième d'une famille de 8 enfants. Son père Jean Gardenne était tanneur. Elle se marie en 1975 et aura à son tour une grande famille de 6 enfants. Elle démarre sa carrière comme infirmière puis devient responsable d'une équipe dans un service de chirurgie digestive. En 1980, elle crée "Médecine et dignité de l'homme" soucieuse de la mise en pratique d'une éthique médicale de qualité. Ensuite, elle commence à écrire en 1995. Son 14ème ouvrage est paru en 2006. En 1995, édition de "La nouvelle peste" qui reçut le Prix St Exupéry valeurs jeunesses. En 1997, "Les chaussons par la fenêtre",en 1999 avec une réédition en 2003 "La grand-mère aux loups" qui fut récompensé par le Prix de la Renaissance française en 2000. La même année, sont publiés "Les ailes brûlées des papillons" et "Marie". "L'envol" en 2002. En 2005 "Marie de Beaujeu" reçoit le Prix Notre Dame de France pour sa parution en 2004. Pour finir, son dernier écrit "Les assassins sont si gentils" paraît en 2006. Elle écrit sur des sujets de société et des romans historiques. La défense des valeurs chrétiennes catholiques semble la différencier d'autres écrivains. Elle est souvent invitée pour des émissions de radio et de TV en rapport avec les thèmes de ses romans qui sont souvent liés aux problèmes de société.
RESUME : L'histoire se situe au cours des deux guerres mondiales du XXème siècle. Camille, l'héroïne, née dans ce roman en 1900, se fond dans le tableau de sa grand-mère aux loups qu'elle a toujours admiré. Elle va puiser ses forces dans la vie de cette dernière qui a été un exemple de courage et de dignité. Cette femme, exerçant son métier de gynécologue tout au long de sa vie arrivera à mener de front son rôle de chef dans la résistance et de médecin. Dans cette existence mouvementée et au service des autres, elle sera confrontée aux déchirements d'un amour impossible.
MES IMPRESSIONS : Un bon roman agréable à lire, même à conseiller aux adolescents. Il y a toujours en arrière-plan la morale, les valeurs de la famille qui ressortent au moment des épreuves diverses et variées. L'héroïne, dans ses agissements spontanés et impulsifs, défraie la chronique souvent mais elle est toujours amenée à réfléchir à ses actes. Le fait d'en parler, de regretter aussi la rend sympathique et on la comprend mieux. Elle est droite et elle veut réparer ses fautes du passé. On peut ajouter que cet ouvrage est une vraie saga familiale où se mêlent les naissances, les joies mais les morts aussi, les maladies, les blessures, les désillusions. La guerre détruit tout sur son passage, chacun combat à sa façon et défend ses propres intérêts. Bien que ce roman me fut plaisant sur le moment, je pense qu'il ne me marquera pas pour l'avenir : j'explique ainsi que je lui ai donné 3/5 et ne le mettrai pas dans mes coups de coeur. Je dirai qu'il est peut-être un peu banal et péjorativement du style "roman à l'eau de rose". Mes propos sont certes un peu sévères mais pour terminer sur une note positive, je dirai que je l'ai lu rapidement car j'ai été tenue en haleine tout au long de l'histoire et que la fin est tout ce qu'on attend.

Je vous demande le droit de mourir de Vincent HUMBERT et Frédéric VEILLE

RECIT PARU EN 2003
Le choix de ce livre s'est fait à la bibliothèque municipale.
Je lui donnerai 2.5/5.
Quelques mots sur l'auteur : Frédéric Veille est journaliste à RTL. C'est un ami de Vincent Humbert. Il l'a aidé à raconter son histoire et a vécu les derniers mois de sa vie à ses côtés.
RESUME : C'est le récit de Vincent Humbert qui a voulu relater sa vie depuis son accident qui l'a rendu tétraplégique. Ce livre est paru quelques jours après sa mort volontairement programmée.
MES IMPRESSIONS : Un récit très poignant et éprouvant. On découvre une vie malheureuse, de souffrance physique d'une part et des pensées vacillant vers la mort. Vincent Humbert fait preuve de courage face à toutes les nouvelles qu'il apprend chaque jour. Ce qui le sauve dans un premier temps c'est sa mère. Elle l'aime d'un amour démesuré. Elle le cajole comme un jeune enfant. Elle lui apprend à communiquer alors que les médecins ne croyaient pas à cette issue suite aux 9 mois de coma dans lequel il est resté avant. Ce qu'on peut admirer c'est le dévouement de cette femme pour son fils, elle sacrifie complètement sa vie pour lui. Même s'il lui est reconnaissant, il ne peut plus supporter ses souffrances.
En fait, ce livre nous fait réfléchir sur l'euthanasie, grand débat à l'époque sur ce fait divers puisque Vincent Humbert avait écrit au Président Chirac pour l'aider à mettre fin à ses jours. La réponse fut négative mais lui ne pouvait plus vivre ainsi. Dans ce livre, manque le débat sur la religion car Vincent Humbert est athée. Cependant, on ne peut pas non plus se mettre à sa place et le juger hativement. C'est le grand débat de l'euthanasie.
A lire.

Le cri de la mouette d'Emmanuelle LABORIT

ROMAN PARU EN 2003, vo 1994
Le choix de ce livre s'est fait car l'un de mes enfants l'a étudié à l'école et il me tentait.
Je lui donnerai 9/10.                                                                 Quelques mots sur l'auteur : Emmanuelle Laborit, sourde de naissance, est née fin 1971. A 7 ans, elle apprend la langue des signes alors qu'on voulait lui enseigner la méthode oraliste uniquement. Sa petite soeur deviendra sa plus proche confidente par un apprentissage de la langue des signes dès sa naissance et sa mère communiquera avec elle toujours de façon ombilicale comme elle l'explique. Elle sera marquée par le divorce de ses parents durant son adolescence. Après l'obtention de son bac à la seconde tentative, elle jouera son premier rôle dans "Voyage au bout du métro". Puis en 1993, ce sera dans "Les enfants du silence" écrit par l'américain Mark Medoff qu'elle pourra exprimer pleinement son talent avec Jean Dalric son partenaire et metteur en scène avec qui elle est séparée aujourd'hui et recevra le Molière de la révélation théâtrale (première sourde à recevoir cette décoration). Elle va devenir aussi l'ambassadrice de la langue des signes en France (LSF). En 1994, Emmanuelle Laborit a envie d'écrire son histoire et elle le fera en collaboration avec Marie-Thérèse Cuny (écrivain et présentatrice de télévision, collaboratrice de Pierre Bellemare) dans son livre "Le cri de la mouette" qui obtient le Prix Vérité de la ville de Le Cannet.  En 1996, elle incarnera l'Antigone de Sophocle au festival d'Avignon puis l'année suivante elle apparaît sur grand écran dans "Un air si pur" et en 2000 dans "Marie-Line". Elle succède en 2003 à Alfredo Corredo à la Direction de l'International Visual Théâtre, institution destinée à promouvoir la "culture sourde" où elle a pu apprendre son métier de comédienne. Elle a aussi animé une émission sur la 5. Elle incarne dans K. Lear, tragédie du roi Lear de William Shakespeare, le personnage de Cordélia en 2007. Jouée jusqu'en février 2011 la pièce "Héritages" écrite par Bernard Leclair, lui permet de devenir metteur en scène avec Estelle Lavasta.
RESUME : Le livre d'Emmanuelle Laborit retrace sa naissance et les interrogations de ses parents sur son état de surdité difficile à diagnostiquer. Elle nous raconte ensuite son enfance compliquée où la communication n'est pas simple et à l'âge de 7 ans l'ouverture vers les entendants en découvrant le langage des signes. La naissance de sa petite soeur qui va lui permettre d'exprimer son amour et d'avoir une interlocutrice privilégiée. Elle relate de même son adolescence mouvementée puis les bonnes rencontres qui vont lui permettre enfin la carrière qu'on lui connaît.
MES IMPRESSIONS : J'ai été très touchée par ce livre émouvant et percutant. On sent une force inhabituelle chez cette jeune fille puis cette femme qui a toujours voulu aller de l'avant malgré ses faiblesses. Elle considère que sa vie n'est pas plus difficile que celle d'une autre personne car elle a toujours été sourde mais ce qui ne va pas c'est la communication avec les entendants. Le langage des signes a été une révélation pour elle et sans ce moyen, elle n'aurait pas pu faire tout ce qu'elle a entrepris. J'ai appris beaucoup de choses sur le monde des sourds dans ce livre et entre autre l'apprentissage oraliste auquel je n'avais pas vraiment pensé. Les deux méthodes se complètent sans doute mais entre sourds, il est bien évident que les signes vont beaucoup plus vite. Je perçois aussi que pour faire avancer les apprentissages, on se trouve confronter à un mur d'incompréhension, de lenteur à exécuter des actions de bon sens. Emmanuelle Laborit fait preuve d une exceptionnelle volonté et son combat est plus qu'honorable. Qu'elle poursuive à bien ses activités et qu'elle continue à nous émouvoir et nous impressionner. Une vie riche, intéressante que vous jeunes et moins jeunes pouvez lire sans modération. J'attends vos impressions.

Helena Rubinstein de Madeleine LEVEAU-FERNANDEZ

BIOGRAPHIE PARUE EN 2003
Le choix de ce livre s'est fait dans le cadre d'une tournante de livres d'un membre de ma famille.
Je lui donnerai 5/5.
Quelques mots sur l'auteur : Madeleine Leveau-Fernandez est historienne de formation, spécialiste de l'histoire de Paris et sa banlieue.
RESUME :Helena Rubinstein aux origines modestes est née le 25 décembre 1872. Ce petit bout de femme très volontaire va consacrer sa vie à l'amélioration de la beauté de la femme. Inspirée d'une préparation conçue par deux frères chimistes, elle crée la crème Valaze ( qui signifie peut-être "don du ciel" en hongrois disent certains mais Helena dira, lorsque son secrétaire privé Patrick O'Higgins lui demandera, que ce mot ne veut rien dire mais qu'il sonne bien) puis une gamme de cosmétiques qui pour l'époque est une grande première. Elle invente le mascara water-proof qui résiste à l'eau et le Mascara-Matic, une école d'esthéticiennes et des salons de beauté. Cette petite polonaise se fait connaître partout dans le monde et s'en sort toujours lorsque son empire est menacé par les guerres et la concurrence qui se profile. Un destin hors du commun qui lui fera recontrer un grand nombre de personnalité : Picasso, Dali, Van Dongen etc. Elle mourra le 1er avril 1965, laissant une immense fortune qu'elle aura eu soin de partager sur son testament.
MES IMPRESSIONS : Ce livre m'a vivement intéressé et beaucoup plu. Ce destin de femme est extraordinaire. J'admire ce dynamisme et cette force de caractère. Son intelligence, son autorité, sa rigueur, son intuition sont exceptionnels. C'est un modèle de carrière qui se rapproche d'autres grands personnages de notre histoire et qui incite à se poser des questions sur notre propre destinée. On n'a pas besoin de faire des études pour réussir, il faut avoir de l'imagination vers un domaine porteur et au service des autres, avoir le sens du commerce aussi. Le livre de Thierry Ardisson (Confessions d'un baby-boomer paru en 2005) qui est aussi dans mon blog fait partie de cette lignée de personnalités hors du commun.
Même si ce livre est paru en 2003, il reste tout à fait actuel. Je l'ai trouvé passionnant et je le conseille fortement pour tous et en particulier aux femmes qui seront contentes de connaître celle qui a créé des produits cosmétiques qu'elles utilisent toujours aujourd'hui.

L'ange exterminateur, la vraie vie de Bernard Arnault d'Airy ROUTIER

BIOGRAPHIE PARUE EN 2003
Le choix de ce livre s'est fait au cours de mes vacances en piochant dans une bibliothèque.
Je lui donnerai 4/5.
Quelques mots sur l'auteur : Airy Routier est un ancien journaliste financier des "Echos",
"Grand reporter" et au "Nouvel Observateur"où il suit les questions économiques. Il est l'auteur de best-sellers, véritables romans de société sur la vie économique et politique contemporaine. Il a notamment publié "La république des loups" en 1989, "Le flambeur : la vraie vie de Bernard Tapie" en 1994 puis avec Valérie Lecasble "Forages en eau profonde : les secrets de l'affaire Elf" en 1998.
Pour "L'ange exterminateur, la vraie vie de Bernard Arnault" paru en 2003, dont la biographie n'avait pas été autorisée par le Pdg de LVMH Bernard Arnault lui-même, ce dernier aurait porté plainte demandant 100 000 euros de dommages et intérêts.
RESUME : Biographie de Bernard Arnault qui relate ses débuts dans la gestion de l'entreprise familiale à Roubaix, puis 30 ans de vie économique et financière, au gré des alternances politiques.
MES IMPRESSIONS : Ce livre m'a réellement captivée malgré mon ignorance notoire sur le monde des affaires. J'avais besoin, en entamant une telle lecture, de découvrir un homme dont on parle beaucoup dans la presse et qui me paraissait un inconnu. J'ai l'impression après avoir lu ce gros livre, plus de 400 pages, d'un véritable roman qui ne s'arrêtera jamais. J'ai été éclairée sur ce monde des hommes d'affaire qui est une formidable jungle où chacun doit se battre pour défendre ses billes. Bernard Arnault paraît être l'un des grands "manitou" de toute cette mécanique sans oublier son principal rival François Pinault. C'est sans cesse des luttes de pouvoir entre tous ces hommes qui veulent avoir le dernier mot, surtout le dernier contrat en vogue. Les entreprises se vendent, se rachètent, se revendent comme de vulgaires produits de supermarché. Il n'y a aucun état d'âme, même pas de scrupule à écraser l'autre. L'honnêteté ne parait pas être la qualité de toute cette mafia. Pour pénétrer dans ce milieu, il faut avoir une sacrée personnalité et une dose "d'inhumanité" aussi. Cela n'entame pas pour autant mon admiration pour tous ces géants de la société française qui ont su devenir riche et créer bon nombre d'emplois. Ce qui n'est pas, de nos jours, une mince affaire. On ne peut pas nier que Bernard Arnault est devenu un personnage incontournable de notre siècle et j'ai été contente d'en savoir un peu plus sur sa vraie vie et ses débuts. Si vous pouvez vous procurer le livre, car je ne sais s'il est encore édité vu la plainte qui a été déposé par son protagoniste, lisez-le. Vous en apprendrez beaucoup.

La rose de Martinique d'Andréa STUART

ROMAN PARU EN 2003
Le choix de ce livre s'est fait dans le cadre de ma tournante de livres.
Je lui donnerai 6/10.
Quelques mots sur l'auteur : Andréa Stuart est née en 1962 à la Barbade dans les Caraïbes où elle passe son enfance. En 1976, sa famille déménage en Angleterre à Londres où elle vit toujours actuellement. Elle étudiera l'anglais à l'Université d'East Anglia et le français à la Sorbonne à Paris. Elle a travaillé dans le journalisme, l'édition et la production télévisuelle. Elle donne actuellement des cours dans une université anglaise. "La rose de Martinique" a été publié en 2003, traduit en trois langues et a remporté le Prix littéraire Enid McLeod.
RESUME : Rose Tascher de la Pagerie, originaire de la Martinique, va avoir un destin hors du commun en devenant l'épouse de Napoléon Bonaparte, le futur Empereur de France Napoléon 1er. Son premier mariage avec Alexandre de Beauharnais dont sont issus Eugène et Hortense, ne fut pas très heureux. Il mourra guillotiné à la révolution alors qu'elle en échappera de justesse. Femme mondaine mais naturelle et spontanée, elle fera la connaissance de Napoléon qui en tombera follement amoureux. Ce livre décrit leur passion mais leurs difficultés aussi. Plus âgée que son illustre époux, elle ne pourra lui assurer une descendance et sera contrainte de divorcer. Ce malheur l'attristera mais sa force de caractère et son amour pour ses enfants du premier lit lui permettront de survivre malgré sa grande peine. Napoléon ne pourra pas l'oublier même si son mariage avec Marie-Louise d'Autriche et la naissance de Louis (Napoléon II dit l'Aiglon, sans postérité) lui apporteront une nouvelle vie mais sans doute pas autant de passion amoureuse.
MES IMPRESSIONS : C'est incontestablement un livre très intéressant qui m'a apporté quelques connaissances historiques que j'ignorai. Je dois ajouter que je ne suis pas une férue d'histoire mais lorsque cette dernière est présentée sous la forme d'un roman, j'adhère plus volontiers. Le destin de Joséphine est extraordinaire et toute sa vie semble rayonner d'amour. Elle a aimé un homme plus que tous les autres même si elle n'est pas restée toujours fidèle, et l'amour de ses enfants a été primordial car elle en est restée très attachée. Napoléon semble aussi très attentionné à ses beaux-enfants qu'il a toujours traités avec bienveillance et admiration (sa belle-fille Hortense donnera le futur Napoléon III). Tous ces traits de caractère de Napoléon, je ne le connaissais pas. On s'aperçoit que la vie à l'époque, sans notre communication actuelle est beaucoup plus aléatoire. On ne peut pas se joindre facilement, on ne peut pas se voir facilement à cause des distances et les situations évoluent différemment par le manque d'information d'où les infidélités et les manigances politiques. La petite touche négative est que ce livre est très mal traduit, il y a beaucoup de fautes de français et c'est bien dommage. Je vous le conseille par contre pour le côté Histoire avec un H. car il permet de se cultiver en s'amusant !

Si loin du monde / Le naufragé du Pacifique de Raiaoao TAVAE et Lionel DUROY

RECIT PARU EN 2003
Le choix de ce livre s'est fait dans le cadre de ma tournante de livres.
Je lui donnerai 5/5.
Quelques mots sur l'auteur : Tavae est un pêcheur tahitien. Lionel Duroy l'a aidé à raconter son histoire.
RESUME : Tavae part comme à son habitude pêcher ce jour-là au large de la petite île de Maiao. Le soir, il aurait dû revenir à Tahiti. Mais aucune nouvelle. Son embarcation tombe en effet en panne et il ne peut rentrer, ses appels radio étant vains. Son petit bateau va alors dériver en plein Pacifique durant 118 jours. Il n'a pratiquement plus d'eau douce et aucune nourriture. Il va s'en sortir mais comment ?
MES IMPRESSIONS : Je voudrai dire que ce livre est un message tout d'abord de grand courage et d'espoir. Alors que tout semble perdu, cet homme ne va pas baisser les bras. Il est vrai que sa foi en Dieu semble inébranlable et les signes qu'il attend lui parviennent comme par miracle. Il s'est laissé littéralement porté par les flots avec une très grande spiritualité qui le met au-dessus de la peur. Il est certes face à lui-même et c'est difficile de se retrouver de façon si intime tout seul, toute sa vie défile, les êtres qu'il aime, les lieux dont il se souvient... et puis un jour il découvre sa transformation physique, son amaigrissement... Pourtant il fait cet ultime voyage avec les siens dans la pensée, il leur parle, les entend. C'est son équilibre. J'ai beaucoup apprécié ce livre car il est agréable à lire, on veut aller plus loin sans cesse. Il n'y a pas de temps mort. Tavae est simple et sympathique. Son exemple devrait nous aider dans notre vie quotidienne à garder confiance en l'Eternel. Livre à lire pour tous et en particulier pour les adolescents qui cherchent parfois à donner un nouveau sens à leur vie future d'adulte.

Passagère du silence de Fabienne VERDIER

AUTOBIOGRAPHIE/TEMOIGNAGE PARU EN 2003
Le choix de ce livre s'est fait dans le cadre de mon cercle de lecture.
Je lui donnerai 3.5/5
Quelques mots sur l'auteur : Fabienne Verdier a été élève aux Beaux-Arts de Toulouse dans les années 80.
RESUME : Il s'agit d'une oeuvre autobiographique. Fabienne Verdier raconte son exode vers la Chine communiste. Elle quitte, en effet, la France pour assouvir sa passion : la peinture chinoise et la calligraphie. Etudiante aux Beaux-Arts, elle s'installe ensuite dans la province de Sichuan.
MES IMPRESSIONS : Son parcours est très intéressant. Il nous fait découvrir les coutûmes de cette contrée et elle nous fait partager son amour pour l'art de l'écriture et du dessin chinois. Sa mission est traversée de nombreuses péripéties, elle aura la vie dure mais n'hésitera jamais à se battre malgré les obstacles rencontrés.
Pour conclure, j'ajouterai que ce livre est un témoignage plein de courage, d'amour de la vie et un combat incessant face à la politique communiste pour s'infiltrer dans le monde des artistes hors du commun et exceptionnel. Le livre est illustré des photos de son voyage. Parfois quelques longueurs.
A lire pour tous, lecture facile et instructive.