11/11/2015

Journal d'un vampire en pyjama de Mathias MALZIEU

ROMAN PARU EN 2016

Le choix de ce livre s'est fait dans le cadre de ma tournante de livres.
Je lui donnerai 8/10.
Quelques mots sur l'auteur : Mathias Malzieu est né en 1974 à Montpellier. Il est chanteur, musicien et écrivain. Il a tout d'abord tenté de faire une carrière tennistique mais un accident le contraindra d'arrêter. Il devient le chanteur du groupe de rock français Dionysos après une période de galère où il fait la manche à la Grande-Motte ou Pavalas-les-Flots. La violoniste et chanteuse Babet rejoint le groupe en 1997. En 2003, il a écrit "38 miniwesterns avec des fantômes" puis deux romans en 2007 après le décès de sa mère et en l'honneur de sa soeur Lisa "Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi" et "La mécanique du coeur". Il a écrit des aussi des textes pour diverses interprètes dont Olivia Ruiz qui a été sa compagne de 2005 à 2011. Il a écrit d'autres livres mais je ne peux décrire toute sa biographie ici. En 2013, il est atteint d'une aplasie médullaire et doit subir une greffe de la moelle osseuse. En 2016, il raconte cette expérience du combat de la maladie dans "Journal d'un vampire en pyjama" dont il obtient le Prix France Télévision.
RESUME : Mathias Malzieu raconte avec beaucoup d'humour et d'espoir le parcours de la maladie qui le touche brusquement en 2013.
MES IMPRESSIONS : Malgré une réticence à lire ce type de récit, je pense qu'il est un exemple de courage et de fatalisme. Son auteur est courageux et ne baisse jamais les bras. Il a envie de vivre malgré les obstacles qui le font approcher dangereusement de la mort. Sa force et son espérance, le fait de profiter des petits moments de bonheur quand on retourne chez soi et que l'on peut prendre une douche tout simplement, que l'on peut dormir dans son lit à côté de sa compagne, en font une personne qui veut montrer son acharnement à vivre coûte que coûte. L'humour est très présent et du coup il n'y a rien de choquant ni de macabre dans son histoire bien au contraire cependant on est dans l'environnement de l'hôpital et de la maladie, ce n'est pas toujours très joyeux. La fin est heureuse...

Aucun commentaire: