31/12/2013

Cherchez la femme d'Alice FERNEY

ROMAN PARU EN 2013
Le choix de ce livre s'est fait dans le cadre de ma tournante de livres.
Je lui donnerai 9/10.
Quelques mots sur l'auteur : Alice Ferney, de son vrai nom Cécile Gavriloff, est une écrivain française née en 1967. Elle est diplômée d'une école de commerce et docteur en économie. Mère de famille, elle partage son temps entre écrire et l'enseignement à Orléans. En 1997, elle publie "Grâce et dénuement" qui obtient le Prix Culture et Bibliothèque pour tous. Depuis 2000, elle s'est fait une place sur la scène littéraire française. Elle écrit essentiellement sur les relations homme/femme. On pourra lire d'elle : "La conversation amoureuse", "Les autres", "Le ventre de la fée" et "Dans la guerre". Cet auteur se remarque par son optimisme et son amour de la vie. Son dernier roman "Cherchez la femme" paraît en 2013.
RESUME : Histoire de plusieurs couples mais celui de Serge et Marianne est principalement mis en exergue dans cette histoire. Entre amour et haine, mariage et rupture, dépression et renaissance, la prise de conscience de chacun est primordiale pour tenter de comprendre ce qu'il s'est passé, se passe et se passera.
MES IMPRESSIONS : Alice Ferney, une fois de plus, est au centre des relations du couple. Ce nouveau livre est une excellente analyse de l'écrivain, sur les ressentis des personnages et leurs relations conjugales. Chacun avec son caractère n'arrive pas toujours à comprendre celui qui est en face, le déni fait place à la clairvoyance et la générosité. En pensant faire le bien, parfois on fait souffrir par le côté trop directif et en contrepartie l'indifférence et le manque d'implication exaspère et empêche une sereine liaison. Tout au long du récit, en passant dans chaque famille, on a le recul du lecteur pour voir ce qui va et ne va pas et l'écrivain nous implique dans cette réflexion. Le fléau de l'alcoolisme est présent et fait beaucoup de dégâts, décrit comme une véritable maladie qui rend impuissant celui qui en est atteint. Le livre est écrit avec une grande sensibilité et une émotion grandissante. La fin n'est pas celle d'un roman à l'eau de rose, la vérité et la réalité éclatent en plein jour et c'est une grande souffrance aussi. Les cœurs s'ouvrent à un moment donné où l'on ne s'y attend plus. A lire absolument mais il faut vraiment du temps devant soi, 550 pages !!

Aucun commentaire: