08/01/2010

La rêveuse d'Ostende d'Eric-Emmanuel SCHMITT

ROMAN PARU EN 2007
Le choix de ce livre s'est fait au moment de sa sortie et en tant que lectrice assidue, je l'ai vite
acheté et lu.
Je lui donnerai sans hésiter 5,5/5 !
Quelques mots sur l'auteur : Eric-Emmanuel Schmitt est né en 1960. Il est fils de professeurs d'éducation physique. Diplômé de l'Ecole Normale Supérieure d'Ulm et Agrégé de philosophie en 1983. En 10 ans, il est devenu une référence littéraire française sur le marché international. Il a écrit de nombreuses oeuvres que je vous conseillerai même si elles sont plus anciennes : "Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran (2001), "Oscar et la Dame en rose" (2002), "L'enfant de Noé" (2004) sans oublier "Ma vie avec Mozart" (2005) et "Odette Toutemonde" (2006). On parle aujourd'hui d'Eric-Emmanuel Schmitt comme d'un véritable dramaturge, écrivain, philosophe et désormais réalisateur. "Odette Toulemonde" est sorti au cinéma le 7 février 2007.
RESUME : Cinq nouvelles où l'écrivain nous prouve, une fois de plus, le pouvoir de son imagination : La rêveuse d'Ostende, Crime parfait, La guérison, Les mauvaises lectures et La femme au bouquet.
MES IMPRESSIONS : Plutôt bonnes voire enthousiasmantes. "La rêveuse d'Ostende" m'a emmené sur les plages du Nord et dans cette ambiance toute particulière qui y règne. On passe du réel à l'imaginaire de façon déconcertante. Tout a l'air simple dans la bouche d'Eric-Emmanuel Schmitt. Un petit rien de la vie est transformé par son écriture comme quelque chose de très important ou de notoire. Il remarque des détails que nous n'avions pas vus. C'est, à mes yeux, exceptionnel. Le crime parfait nous entraîne dans l'histoire d'un couple sans histoire chez qui le drame va arriver. D'où les questions qui me sont venues : "Peut-on être très influencé par une personne au point d'en oublier tout le reste ? Jusqu'où pourrait-on aller dans cette influence ? Y a-t-il danger à être dominé ou à dominer quelqu'un ? Je passe à la 3ème histoire qui est La guérison. Cela a été pour moi un beau passage d'espoir. Cette guérison libère les êtres.
Mauvaises lectures est la 4ème romance. C'est un passage étonnant encore. Le réel est mêlé à l'imaginaire avec une finesse hors du commun. Tout est tellement bien pensé et suggéré. Encore bravo. Pour finir, La femme au bouquet est sans doute pour moi, ce qui m'a le moins plu. Après mûre réflexion, c'est peut-être l'histoire que j'oublierai le moins car le dénuement est trop curieux et inattendu. En conclusion, je suis toujours une inconditionnelle de cet écrivain que je trouve hors norme dans notre monde littéraire actuel. A lire impérativement.

Aucun commentaire: