06/01/2010

Trois jours chez ma mère de François WEYERGAS

ROMAN PARU EN 2005, PRIX GONCOURT 2005
Le choix de ce livre s'est fait dans une librairie.
Je lui donnerai 3/5.
Quelques mots sur l'auteur : François Weyergans est né à Bruxelles en 1941. Il s'est orienté au début de sa carrière vers le cinéma (IDHEC), réalise un film sur Maurice Béjart puis deux longs métrages jamais projetés. Il entre en analyse chez Jacques Lacan et il raconte cela dans le "Le pitre" dont il obtient le Prix Roger Nimier en 1973. Depuis, il s'est mis à l'écriture. On retiendra "Salomé", "Franz et François" parmi ses nombreux livres.
RESUME : L'auteur se raconte dans la conception de son futur livre. François Weyergraf est le héros de son propre roman. Il paraît perturbé, angoissé et n'est pas très inspiré. Il voudrait aller rendre visite à sa mère qui commence à prendre de l'âge, mais il est trop occupé, il n'arrive pas à se libérer. Il se décrit dans son métier d'écrivain avec ses pannes d'écriture, ses pensées et la vie quotidienne qui continue en même temps.
MES IMPRESSIONS : C'est la première fois que je lis un livre de cet écrivain. Qu'en dire ? Ambiance particulière dans ce roman, pas désagréable pour autant. On parcourt son récit selon les états d'âme du narrateur. François Weyergraf est ultra-sensible, dépravé même, infidèle aussi. On découvre le côté désordonné de l'artiste, l'être fantaisiste qui a aussi des réflexions organisées et qui revient sur terre à ses heures. Ce roman est bien écrit, on veut le finir à tout prix. C'est mystérieux et à la fois si réaliste et réel, on s'attache à ce personnage si décousu. A lire certainement.

2 commentaires:

Anne a dit…

Je trouve cet écrivain malsain et il ne m'intéresse guère

sybille a dit…

Oui, il a une drôle de façon d'écrire et de penser. Je suis un peu d'accord avec vous