07/01/2010

Homère, Iliade d'Alessandro BARICCO

ROMAN PARU EN 2006
Le choix de ce livre s'est fait dans le cadre de ma tournante de livres.
Je lui donnerai 2,5/5.
Quelques mots sur l'auteur : Alessandro Baricco est né à Turin en 1958. C'est un romancier italien. Il a étudié la philosophie et la musique. Il a travaillé comme rédacteur dans une agence de publicité. En 1995, il obtient le prix Médicis étranger pour "les châteaux de la colère". Il a écrit aussi d'autres romans et en particulier "Soie", véritable succès en Italie.
RAPPEL : Homère est un poète épique grec né en -800, décédé en -700. Il a écrit l'Iliade et l'Odyssée, récits épiques en vers. Le mythe veut qu'il fut un vieux poète, misérable et aveugle.
RESUME : L'auteur a voulu nous raconter dans ce livre l'Iliade dans une version plus moderne et lisible. Il a choisi un passage qui relate la fin de Troie avec la dernière voix de l'aède Demodochos. Les personnages d'Homère sont mis en scène alors que les dieux ont été relégués volontairement au second plan.
MES IMPRESSIONS : A la base, je ne suis pas une passionnée de ce genre de récit, c'est pourquoi j'ai voulu lire ce livre "en version simplifiée" pour voir ce que j'ai peut-être manqué en ne lisant pas cette sorte de littérature jusqu'à maintenant. Sur le plan culturel, cela m'a incontestablement ouvert l'esprit à toute une période lointaine de l'histoire de nos ancêtres. Mis à part le côté intéressant lié à la littérature de l'époque, je trouve que l'auteur s'est bien débrouillé pour retranscrire tout un récit qui doit être difficile à déchiffrer et qui doit demander une certaine concentration. Par contre, ces récits guerriers sont très répétitifs, il y a tout le temps des personnes qui se tuent par derrière, par devant, des chevaux qui sauvent les uns puis repris par les autres, du sang qui coule, des têtes coupées, des femmes et des enfants qui pleurent. Finalement, les guerres, c'est toujours la même chose. A la différence d'aujourd'hui, il y a le pouvoir des dieux qui rend le récit assez irréel car certains sont des surhommes et sont donc invincibles.
Pour les passionnés d'histoire ancienne, je pense que ce livre peut les intéresser car il semble assez proche de la réalité du récit repris. Cependant, n'étant pas une lectrice d'Homère, j'ai fait confiance à l'auteur et ses références. A vous de m'éclairer, chers lecteurs si vous êtes des adeptes d'Homère dans l'Iliade et l'Odyssée.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

je ne suis pas d'accord ce livre ne s'adresse pas qu'aux initiés, il est tout public. bien écrit et passionnant....

Daniel Fattore a dit…

J'irai jusqu'à dire qu'il s'adresse PRECISEMENT au grand public. Baricco a vraiment mâché la besogne, en virant pratiquement tout ce qui concerne les dieux dans le récit d'origine.