30/06/2013

La vérité sur l'Affaire Harry Québert de Joël DICKER

ROMAN PARU EN 2012
Le choix de ce livre s'est fait car on me l'a prêté.
Je lui donnerai 9,5/10.
Quelques mots sur l'auteur : Joël Dicker est né à Genève en 1985 d'un père professeur de français et d'une mère libraire. Avant d'entamer sans enthousiasme ses études de droit à Genève, il entreprend de suivre les cours Florent à Paris comme intermède après sa scolarité. Dans sa jeunesse, il a écrit des histoires et fondé une revue "La gazette des animaux" qu'il réalisera et vendra seul de 11 à 17 ans. Il écrit en 2005 "Le Tigre"dont il sera lauréat. Puis suivent "Les Derniers jours de nos pères" édité en janvier 2012 et qui sera primé par le Prix des écrivains genevois et "La vérité sur l'Affaire Harry Quebert" récompensé par le grand Prix du roman de l'Académie française et le Prix Goncourt des lycéens 2012.
RESUME : New York au printemps 2008, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est bien décidé à sauver son ami et ancien professeur d'université, Harry Quebert, accusé d'avoir assassiné en 1975 Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans. Il était l'un des écrivains les plus respectés de son pays et Marcus en avait fait son maître. Il ne peut pas croire à ce meurtre et commence sa propre enquête pour tenter d'innocenter son ami et retrouver l'inspiration pour son second livre qu'il ne parvenait pas à écrire.
MES IMPRESSIONS : Génial ! Ce livre est franchement palpitant, bien mené, l'intrigue est continuelle durant les 700 pages. On n'arrive pas à s'ennuyer, il n'y a aucun temps mort, aucune longueur inutile. Tout rebondit sur de nouveaux faits qui relance le roman de façon étonnante jusqu'à la dernière page quasiment. Il est difficile de trouver le coupable car les hypothèses sont sans cesse remises en question sur la culpabilité d'une personne ou d'une autre. Les intervenants sont nombreux mais ils sont très bien identifiés, l'auteur nous les décrit clairement. Chaque acteur est actif, le roman bouge et nous entraîne dans une spirale infernale. Une fois entamé, si le temps vous le permet, trois jours suffiront à lire ce livre plein de rebondissements et de suspense. Je suis rarement déçue par un livre car je reconnais aussi le travail de l'écrivain, mais là je suis subjuguée par la construction et la structure de ce livre. Bravo Joël Dicker ! J'attends votre prochain livre.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Je suis étonnée de votre enthousiasme!
Certes, ce livre est prenant mais on sent tout le temps le "produit" élaboré pour des fins commerciales.
Aucune finesse, aucune âme... L'écriture est pauvre et les personnages caricaturaux ; tout est trafiqué pour nous tenir en haleine. Cependant, à la fin on se sent un peu plus bête et on regrette le temps perdu à se laisser embobiner dans des "rebondissements" dignes d'un téléfilm série B.

A la hauteur d'"amour gloire et beauté".
Ce n'est vraiment pas de la littérature, un simple passe-temps.

Anonyme a dit…

Etonnée de vos éloges pour ce livre qui m'a un peu ennuyé, beaucoup trop long, 350 pages auraient suffi pour ce qui s'y passe. J'ai failli abandonné avant la fin.

LECTOVORE a dit…

Vous êtes deux lecteurs qui ont été étonnés de mon enthousiasme pour ce roman. Je respecte vos opinions mais je tiens à confirmer que ce livre m'a vraiment plu. Je l'ai trouvé agréable à lire et bien écrit, un bon suspens. Je ne me suis pas ennuyée une seconde avec des rebondissements nombreux. Il y a bien d'autres livres réputés meilleurs qui m'ont laissés parfois dubitative c'est que nous avons des sensibilités différentes. Il faut de tout pour faire un monde !