05/01/2010

Les chevaliers du subjonctif d'Erik ORSENNA

ROMAN PARU EN 2004
Le choix de ce livre s'est fait dans le cadre de ma tournante de livres.
Je lui donnerai 2/5.
Quelques mots sur l'auteur : Erik Orsenna, de son vrai nom Erik Arnoult, est né en mars 1922. Il a fait des études de philosophie et de Sciences Politiques. Il enseignera l'économie à l'Ecole Normale Supérieure. Il deviendra Conseiller ministériel puis culturel auprès du Président François Mitterrand de 1981 à 1984. Il écrira 7 romans, obtient le Prix Nimier en 1978 pour "La vie comme Lausanne". Il est élu à l'Académie française le 28 mai 1998. Son dernier livre paru en 2006 est "Voyage au pays du coton".
RESUME : Jeanne (10ans) et Thomas (14ans) vivent sur une île "étrange où les habitants principaux sont les mots" suite au naufrage du paquebot sur lequel ils se trouvaient pour rejoindre leur père de l'autre côté de l'Atlantique. Jeanne commence alors une enquête sur la définition exacte de l'amour. C'est alors qu'elle va s'interroger sur l'existence du subjonctif.
MES IMPRESSIONS : Je n'ai pas vraiment apprécié ce livre. Je le trouve confus comme d'ailleurs la plupart des livres d'Orsenna. J'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans ce roman. Je sui allée jusqu'au bout car je croyais que ce serait mieux plus tard mais j'ai été déçue. J'ajouterai cependant qu'il y a des réflexions pertinentes mais ce livre est trop compliqué. Je n'oserai pas dire qu'il est mal écrit face à un académicien mais je n'aime pas personnellement son style, sa prose est alambiquée et froide. Les illustrations par contre sont amusantes et attirantes au regard. Je pense que l'écrivain s'est bien amusé en écrivant ce livre. Il nous fait part de ses connaissances linguistiques et de la finesse de la conjugaison. Il manque, je trouve, d'inspiration pour l'histoire qu'il raconte et dans laquelle il veut intégrer tout ce côté grammatical. Ce n'est d'ailleurs pas évident de créer une accroche pour le lecteur, qui souvent, est fâché avec la bonne façon de parler et d'écrire. Je n'adhère absolument pas à sa façon de voir les choses et surtout sa façon de les exprimer.
Pour finir, ce livre aura eu au moins le mérite de parler de la langue française, la grammaire et la conjugaison dans toute sa splendeur et sa complexité.
A lire, c'est original mais pour moi difficile à lire et parfois à comprendre.

Aucun commentaire: