04/01/2014

Et le ciel devient familier de François et Béatrice MORINIÈRE avec Juliette, Paul et Matthieu

PARU EN 2015
Le choix de ce livre s'est fait dans le cadre de ma tournante de livres.
Je lui donnerai 8/10.

RESUME PRIS AU DOS DU LIVRE et sur le site AMAZON

Sophie MORINIÈRE : 6/03/1992 17/07/2013

"17 juillet 2013, le deuil foudroie la famille Morinière. Sur une route
de Guyane, Sophie, l'aînée des quatre enfants, meurt à 21 ans dans un
accident de car alors qu'elle se rendait aux JMJ de Rio, à la rencontre du
pape François. Pour ses parents, François et Béatrice, commence alors
un long chemin de reconstruction, personnel et en famille, pour arriver à
vivre avec l'inacceptable et le non-sens.
Ils racontent, l'un après l'autre et ensemble, leur parcours émotionnel,
spirituel, familial et social depuis l'accident. Avec une grande justesse,
sans cacher les écueils ni verser dans le voyeurisme. Si la foi de ces deux
catholiques a été profondément ébranlée par cette tragédie, elle les a
aussi sauvés du pire quand tout n'était que désespérance.
Depuis son décès, ils découvrent des aspects plus cachés et intimes
de Sophie. Leur fille, dont l'existence ordinaire était semblable à celle
des jeunes de notre époque, était animée en réalité d'une vie spirituelle
intense, qu'elle partageait dans ses mails avec ses amis. Les témoignages
sur son souffle de vie, de générosité, d'attention aux autres abondent et
disent à quel point Sophie continue de rayonner.
Un témoignage fort, tout en pudeur et sensibilité, sur le deuil soudain
d'un enfant entrant dans l'âge adulte, et la force de la foi pour se relever
et continuer à vivre."

MES IMPRESSIONS : je ne pouvais pas mieux faire que copier ce résumé qui dit tout plus que je n'aurais pu l'exprimer moi-même sur cette famille foudroyée par la mort de leur fille.
L'émotion internationale qui en est ressortie en fait un événement respectueux et emprunt de dignité. Alors que les JMJ (journées mondiales de la jeunesse) devaient se dérouler quelques jours plus tard, cet accident de car a marqué la France à ce moment-là. Les témoignages nombreux de solidarité ont été au delà des espérances de la famille elle-même qui, malgré l'immense douleur, s'est sentie portée. Ce que je retiendrai de ce livre c'est le montage du livre en lui-même avec le ressenti de chaque membre de la famille. C'est intéressant d'avoir les points de vue des parents, de la fratrie et de la façon dont chacun a appréhendé la perte de Sophie si jeune et si dynamique. On sent que les soutiens familiaux sont pudiques mais pas toujours révélés. Chacun intériorise sa souffrance et ne partage pas de la même façon. Cette approche m'a vivement intéressée au delà du sujet traité et du fond sur lequel on ne peut pas dire grand chose puisque la perte d'un être cher ne se discute pas, c'est le destin. Beau livre émouvant et riche dans la force qu'il véhicule et nous apporte. Merci à cette famille de s'être exprimée avec tant de simplicité et de générosité dans la foi qui l'habite. 

Aucun commentaire: