04/01/2010

La grand-mère aux loups d'Elisabeth BOURGOIS

ROMAN REEDITE EN 2003 (1999, 1ère parution)
Le choix de ce livre s'est fait dans le cadre de ma tournante de livres.
Je lui donnerai 3/5.
Quelques mots sur l'auteur : Elisabeth Bourgois est née en 1950 dans le sud de Lille, la troisième d'une famille de 8 enfants. Son père Jean Gardenne était tanneur. Elle se marie en 1975 et aura à son tour une grande famille de 6 enfants. Elle démarre sa carrière comme infirmière puis devient responsable d'une équipe dans un service de chirurgie digestive. En 1980, elle crée "Médecine et dignité de l'homme" soucieuse de la mise en pratique d'une éthique médicale de qualité. Ensuite, elle commence à écrire en 1995. Son 14ème ouvrage est paru en 2006. En 1995, édition de "La nouvelle peste" qui reçut le Prix St Exupéry valeurs jeunesses. En 1997, "Les chaussons par la fenêtre",en 1999 avec une réédition en 2003 "La grand-mère aux loups" qui fut récompensé par le Prix de la Renaissance française en 2000. La même année, sont publiés "Les ailes brûlées des papillons" et "Marie". "L'envol" en 2002. En 2005 "Marie de Beaujeu" reçoit le Prix Notre Dame de France pour sa parution en 2004. Pour finir, son dernier écrit "Les assassins sont si gentils" paraît en 2006. Elle écrit sur des sujets de société et des romans historiques. La défense des valeurs chrétiennes catholiques semble la différencier d'autres écrivains. Elle est souvent invitée pour des émissions de radio et de TV en rapport avec les thèmes de ses romans qui sont souvent liés aux problèmes de société.
RESUME : L'histoire se situe au cours des deux guerres mondiales du XXème siècle. Camille, l'héroïne, née dans ce roman en 1900, se fond dans le tableau de sa grand-mère aux loups qu'elle a toujours admiré. Elle va puiser ses forces dans la vie de cette dernière qui a été un exemple de courage et de dignité. Cette femme, exerçant son métier de gynécologue tout au long de sa vie arrivera à mener de front son rôle de chef dans la résistance et de médecin. Dans cette existence mouvementée et au service des autres, elle sera confrontée aux déchirements d'un amour impossible.
MES IMPRESSIONS : Un bon roman agréable à lire, même à conseiller aux adolescents. Il y a toujours en arrière-plan la morale, les valeurs de la famille qui ressortent au moment des épreuves diverses et variées. L'héroïne, dans ses agissements spontanés et impulsifs, défraie la chronique souvent mais elle est toujours amenée à réfléchir à ses actes. Le fait d'en parler, de regretter aussi la rend sympathique et on la comprend mieux. Elle est droite et elle veut réparer ses fautes du passé. On peut ajouter que cet ouvrage est une vraie saga familiale où se mêlent les naissances, les joies mais les morts aussi, les maladies, les blessures, les désillusions. La guerre détruit tout sur son passage, chacun combat à sa façon et défend ses propres intérêts. Bien que ce roman me fut plaisant sur le moment, je pense qu'il ne me marquera pas pour l'avenir : j'explique ainsi que je lui ai donné 3/5 et ne le mettrai pas dans mes coups de coeur. Je dirai qu'il est peut-être un peu banal et péjorativement du style "roman à l'eau de rose". Mes propos sont certes un peu sévères mais pour terminer sur une note positive, je dirai que je l'ai lu rapidement car j'ai été tenue en haleine tout au long de l'histoire et que la fin est tout ce qu'on attend.

Aucun commentaire: