03/01/2010

Lorsque j'étais une oeuvre d'art d'Eric-Emmanuel SCHMITT


ROMAN PARU EN 2002
Le choix de ce livre s'est fait dans le cadre de mon cercle de lecture.
Je lui donnerai 5/5
Quelques mots sur l'auteur : EE Schmitt est né en 1960. En 10 ans, il est devenu une référence littéraire française sur le marché international. Il a écrit de nombreuses oeuvres que je vous conseillerai même si elles sont plus anciennes : Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran (2001), Oscar et la dame en rose (2002) et L'enfant de Noé (2004).
RESUME : Ce livre est l'histoire d'un homme désespéré qui veut mettre fin à ses jours. Il va être sauvé in extremis par un artiste excentrique qui va faire de lui son oeuvre d'art sous la forme d'une statue.
MES IMPRESSIONS : J'ai beaucoup apprécié ce roman car je trouve que l'auteur, une fois de plus, nous fait découvrir un univers toujours nouveau. Son imagination dépasse l'entendement. Sa façon d'écrire est exemplaire, il emprunte à notre langue un vocabulaire riche, parfois inattendu et toujours compréhensible. On ressent toujours chez cet écrivain une quête vers des interrogations sur le sens de la vie, les croyances religieuses qui peuvent parfois ne pas plaire. Il se dit athée mais à travers ses écrits, n'est-il pas à la recherche d'un Dieu ou d'une façon de penser ? Il a une vision parfois pessimiste des choses mais l'amour est souvent victorieux, n'est-ce pas cela la finalité ?Même si son livre est subversif à certains moments, il n'en reste pas moins passionnant. Il y a toujours une évolution vers le positif même s'il y a manipulation, aliénation, souffrance, horreur, immoralité ? Je le conseille pour les personnes qui aiment s'évader dans la lecture, quitter un peu le réel.

8 commentaires:

Jean-Marc a dit…

Passionnant, bien écrit. Lisez-le.

Anonyme a dit…

En quoi trouvez-vous le livre "subversif" par moments ? K.

lectovore a dit…

Subversif, oui, car un homme est manipulé par un autre jusqu'à lui ôter sa liberté de penser ! Traiter un être humain comme une vraie statue, est-ce normal ?
Profiter de la faiblesse des gens pour en faire ce que l'on veut, il semblerait qu'il n'y as plus de limite. Ce genre de propos peut inciter à faire du mal à d'autres dans notre société actuelle. Les gens se laissent facilement influencer par la médiatisation. Il ne faudrait pas que certains trouvent que cette idée de l'auteur pourrait se réaliser aujourd'hui. Attention à la dérive.

Anonyme a dit…

Voyez-vous, pour notre équilibre, il nous faut un peu de "subversif". Du pain à la nigelle comme voulait Chopin, des carottes du cumin, du veau en velin, bref du cuir ! PG

lectovore a dit…

Je suis d'accord que sans le "subversif", la vie serait monotone. Vive l'imagination et la création d'idées ! C'est essentiel à la littérature et le subversif en fait partie.

Anonyme a dit…

Quelle imagination, quel style !
Je suis complètement d'accord. A lire par tous ceux qui cherchent à s'évader, évasion réussie tout à fait originale.

Aurélien François a dit…

Eric-Emmanuel Schmitt est un vrai écrivain, on voit qu'il aime écrire, il manie la langue française de façon subtile. J'admire et j'adore et j'en reveux
Merci

Anonyme a dit…

Nous on fait un tpe dessus